Les frais de port sont offerts en France Métropolitaine à partir de 3 boites achetées. 


BLOG

Le syndrome prémenstruel ou SPM une problématique fréquente pour beaucoup de femmes

Thème : Equilibre hormonal
Le syndrome prémenstruel ou SPM  une problématique fréquente pour beaucoup de femmes

Le SPM ou syndrome pré menstruel, représente l’inconfort fonctionnel, le plus fréquemment décrit par les femmes. Il toucherait 35 à 40 % de la population feminine. Il s’agit donc d’un syndrome fréquent qui concerne un grand nombre d'entre elles dans les 1 à 10 jours qui précèdent le cycle et qui cesse avec l’arrivée des règles.  Il englobe un ensemble de manifestations sans gravité qui peuvent être à la fois physiques mais aussi émotionnelle set sont en lien direct avec le cycle. Même si les manifestations restent bénignes,elles sont invalidantes pour un grand nombre de femmes. Il est lié entre autre à l’augmentation de la perméabilité capillaire avec œdème tissulaire interstitiel notamment mammaire (tension de la poitrine), mais aussi cérébral(manifestations psychologiques) et péritonéo-colique (manifestations abdomino pelviennes : douleurs abdominales, constipation…).

La micronutrition et l’équilibre acido basique, sont des moyens simples et naturels d’améliorer les conséquences de ce syndrome prémenstruel. Mise au point.

Les manifestations les plus fréquentes :

Les tensions mammaires :Cela peut être une simple tension appelée mastodynie et aller à des degrés plus sévères où les seins sont douloureux, pouvant occasionner une gêne à l’occasion des mouvements.

Les tensions pelviennes : il s’agit de ballonnements abdominaux plus ou moins importants mais toujours gênants et souvent couplés à des troubles du transit(constipation…) et à une lourdeur pelvienne.

Une tension psychique :Les femmes se sentent souvent irritables en attendant leurs règles. C’est une période où l’anxiété, la somnolence, la fatigabilité, voir des épisodes dépressifs transitoires sont fréquemment décrits.

D’autres signes peuvent se coupler comme la migraine, des troubles circulatoires, des troubles du transit…

La prise en charge :

Plusieurs axes de prises en charge sont à mettre en place.

La simple prise en charge de la constipation prémenstruelle est importante pour limiter les lourdeurs pelviennes et améliorer le retour veineux.

Nous proposerons DETOXELLA 2 comprimés le soir au coucher 10 jours avant la date des règles qui aidera les fonctions de détoxification de l’organisme et aide le système digestif.

Il est aussi possible de soulager les manifestations douloureuses pénibles par des plantes comme la prêle qui lutte contre les tissus infiltrés, la papaïne et la broméliaine qui ont des propriétés anti œdémateuses, l’harpagophytum plante traditionnellement utilisée pour son action sur l’inflammation.HARPAINE

Autre point essentiel :les apports en Magnésium.

Le magnésium par son action de co facteurs sur les neuromédiateurs mais aussi sur un grand nombre de fonctions cellulaires est essentiel dans les syndromes prémenstruels, tant au niveau des répercussions physiques qu’émotionnelles. Comment le magnésium est-il utile dans le SPM ?  Il limitera également les phénomènes de rétention d’eau de cette période prémenstruelle. L’association avec du ginseng pour son action adaptogène à la fatigue et au stress et à la vitamine B6 fait de  MAGNESIUM MALATE un choix privilégié.  

https://www.lereca.com/blog/pourquoi-le-magnesium-est-important-

https://www.lereca.com/blog/moins-de-stress-grace-au-magnesium

 

Alimentation et SPM :

Les apports sodés seront à diminuer pendant cette période afin de limiter la rétention d’eau. Il sera également préférable de limiter les boissons alcoolisées, les excès de sucres et de caféine qui majorent l’acidité et entraine une mise en tension des tissus conjonctifs. Une alimentation en bonne équilibre acide base est préférable. Voir indice de Pral des aliments.

La vie féminine est rythmée par les variations hormonales,mais les désagréments ne sont pas une fatalité.