FRAIS DE PORT OFFERT A PARTIR DE 3 BOITES ACHETEES !


BLOG

Plasticité cérébrale : les bonnes graisses

Thème : Mémoire concentration
Plasticité cérébrale : les bonnes graisses

Plasticité cérébrale.

Le cerveau ne demande pas que du glucose pour bien fonctionner. Il a besoin de graisses et notamment des bonnes graisses : Les Oméga 3. Ces acides gras polyinsaturés sont essentiels à sa construction, à sa plasticité, à la bonne circulation des informations et à leur stockage, au renouvellement cellulaire...

Énergie et cerveau :

Le cerveau est un de nos organes les plus consommateurs d'énergie. Il est avide de glucose mais aussi de lipides. Les graisses lui servent d'énergie lorsque les réserves de glucose sont épuisées.  les acides gras sont alors transformés et consommés par le cerveau. Mais, ce n'est pas leur seule fonction. Les lipides et notamment les acides gras Oméga 3,  servent de structure au cerveau. Les cellules neuronales ont besoin de gras pour leur architecture : neurones, cellules gliales, gaine de myéline...C'est du gras et des oméga 3. Ils représentent 30% des graisses du cerveau, essentiellement concentrés dans les terminaisons nerveuses.

Ces précieux Oméga 3, graisses essentielles, sont apportés Exclusivement par l'alimentation : poissons gras, noix, huiles de colza, de noix, de cameline...

Leur rôle dans la neurotransmission et la plasticité cérébrale, en font des nutriments indispensables au bon fonctionnement neuronal.

Ils interviennent dans la gestion des processus inflammatoires, mais aussi dans les troubles de l'humeur.

Une carence en acides gras Oméga 3 peut affecter le bon fonctionnement du cerveau :

Plusieurs études ont révélé qu'un déficit en Oméga 3 augmentait le risque de troubles de la mémoire, de la concentration, les troubles cognitifs, mais aussi le risque de troubles dépressifs.

Aujourd'hui, les recommandations nutritionnelles insistent sur un apport augmenté en Oméga 3 par rapport aux Oméga 6 déjà très abondants dans l'alimentation.

Pour couvrir ses besoins, un adulte doit apporter quotidiennement 2.8 g d'Oméga 3 par jour.

Un consommation adéquate d'Oméga 3 est indispensable au bon fonctionnement du cerveau, au maintien de sa plasticité, notamment en avançant en âge.  A contrario, les déficits en acides gras polyinsaturés Oméga 3 affaiblissent les processus neuronaux impliqués dans la mémoire et l'humeur.

Oméga 3 marins : huile de petits poissons des mers froides

acides gras oméga 3

Nos lecteurs ont aimé :

Bonnes graisses pour un cerveau en forme !