Les frais de port sont offerts en France Métropolitaine à partir de 3 boites achetées. 


BLOG

Pubalgie du sportif - approche naturelle et nutritionnelle

Thème : Sport
Pubalgie du sportif  - approche naturelle

La pubalgie est une pathologie douloureuse qui affecte la région du pubis et de l'aine. C' est un problème rencontré par certains sportifs  dont la pratique associe des accélérations et décélérations, fréquentes et souvent de façon asymétriques. Les footballeurs, les rugbymans, les escrimeurs... En sont souvent victimes.  Cette pathologie touche plus facilement les adultes jeunes et le plus souvent les garçons, même si les filles peuvent aussi y être parfois exposées . L'engouement des filles vers la pratique du football  ou du rugby augmente son incidence, chez ces dernières.  L'alimentation et l'équilibre acido basique doivent être en corrélation avec une bonne prise en charge. Explications

La douleur est située dans  la région pubienne et se manifeste pendant ou après l'effort.  Elle est essentiellement la conséquence d'une sursollicitation due à la pratique sportive. L’apparition est généralement progressive et les douleurs ont tendance à s'estomper avec l'échauffement.

Il existe plusieurs formes de pubalgies :

La pubalgie tendineuse qui touche les adducteurs  est la plus fréquente. la  douleur est localisée à l'attache du tendon sur l'os, c'est une tendinite et doit être prise en charge de la même manière que les tendinites classiques. Les applications de glaces, le repos, une alimentation en bon équilibre acido basique.

L'équilibre acido basique :

L'approche alimentaire est importante car certains aliments favorisent une acidité de l'organisme, "véritable lit" des tendinites.  Pour diminuer l'inflammation, il est important de boire suffisamment d'eau et de réduire les aliments acidifiants en favorisant les aliments alcalinisants. A côté de la bonne hydratation, il est essentiel de drainer les déchets de l'organisme et un draineur est conseillé LERECA EMONCTOIRES.  Des eaux bicarbonatées peuvent être alternées aux eaux plates.

Attention au sucre qui acidifie !

Pour les encas, préférez les fruits frais ou les compotes maisons pour leur pouvoirs alcalinisants aux barres énergisantes et autres sucreries très acides pour l'organisme.

Des acides gras, pour leur rôle anti inflammatoire :

Les oméga 3 présents dans les poissons gras, seront privilégiés et les poissons  comme apports de protéines  en remplacement de la viande rouge. Les protéines végétales peuvent aussi être utilisées car moins acidifiantes que les protéines animales. Les protéines seront toujours accompagnées de légumes pour l'équilibre acido basique.  L'équilibre acido basique est essentiel, car la charge acide sur les tendons favorise les inflammations et les douleurs et limite la guérison. Les oméga 3 se retrouvent aussi dans certaines huiles comme le colza, l'huile de noix...Des cures de capsules d'OMEGA 3 MARINS peuvent aussi aider cette approche.

La pubalgie peut également être musculo-squelettique. Dans ce cadre, les adducteurs sont puissants et les abdominaux trop faibles ce qui engendre une blessure au niveau du pubis. Les douleurs sont irradiantes dans l'aine et dans la région abdominale. Les conseils alimentaires seront identiques mais des séances de kinésithérapie sont importantes pour harmoniser la musculature.

la pubalgie articulaire : Elle touche la symphyse pubienne, l'articulation qui relie les deux os principaux du bassin.

Dans tous les cas, il ne faut pas banaliser la douleur et le diagnostique est essentiel afin d'adapter les traitements. En cas de douleur, consultez votre spécialiste.

Les  prises en charge alimentaires et micronutritionnelles viendront se coupler aux traitements habituels. Des formules pour le confort ostéo articulaire, HARPAINE, et des cures de VITAMINE D3+SILICIUM ORGANIQUE seront bénéfiques pour diminuer le terrain douloureux et améliorer le confort ostéo articulaire et tissulaire.

la prévention doit aussi passer par des étirements et des exercices d'assouplissement et de renforcement musculaire.

Pour finir, les appuis et les chaussures doivent être adaptées à votre pratique, faites vous conseiller par des professionnels et notamment par un podologue. Un bilan ostostéopathique est aussi conseillé.