Les frais de port sont offerts en France Métropolitaine à partir de 3 boites achetées. 


BLOG

GROSSESSE QUE MANGER QUAND ON MANQUE DE FER ?

Thème : Carences
GROSSESSE QUE MANGER QUAND ON MANQUE DE FER ?

La grossesse est une période particulièrement importante vis à vis du statut en minéraux et en vitamines et notamment en Fer. Une des carences les plus fréquente pendant la grossesse est le manque de FER.  Elle toucherait près de 70% des femmes enceintes. Pourtant les complémentations ne sont pas équivalentes en terme d'absorption et de tolérance et peuvent générées des inconforts digestifs. L'alimentation doit être adaptée pour venir compenser les besoins journaliers en fer,  qui augmentent chez la femme enceinte. Les besoins en fer varie de 20 à 30 mg pendant la grossesse.

On parle d'anémie lorsque le taux d’hémoglobine  est inférieur à 11g. Une femme enceinte doit atteindre un taux d’hémoglobine supérieur à 11g en fin de grossesse. Le bilan est prescrit par votre médecin par une analyse de sang.

Pourquoi je manque de Fer pendant la grossesse ?

Le métabolisme du fer est particulier puisqu’il agit en circuit fermé. La quantité de fer présente dans l’organisme est en permanent renouvellement. Le fer sert pour la synthèse de l’hémoglobine, puis est repris après destruction des globules rouges et réutilisé par l'organisme. Ce phénomène est d’une grande importance  car en cas de non compensation de ces pertes par des apports alimentaires appropriés, il peut survenir une anémie. La grossesse au total utilise environ 700 mg de fer ce qui dépasse les réserves de l’organisme d’une femme (500 mg environ). Elle augmente les besoins habituels de 2 à 4 mg par jour.  Lors de la grossesse du fer maternel est transféré au fœtus et vers le placenta qui en consomme de plus grandes quantités en raison de l'augmentation des globules rouges.

Puis, L’allaitement augmente de 1 mg par jour les besoins en fer.

Quelles sont les conséquences si je manque de fer pendant ma grossesse :

les conséquences d'un manque de fer pendant la grossesse sont doubles :

- Tout d'abord, pour  le bon développement du bébé qui nécessite des quantités suffisantes de fer dès sa conception puis pour les tissus comme le placenta très irrigué et vascularisé.  Le fer d’origine maternelle, est stocké chez le fœtus pendant le troisième trimestre de grossesse. Le fer maternel est donc important. Pour les mêmes raisons, Le prématuré présente un risque fréquent de carence en fer.

- Pour la mère, car le fer permet le transport de l'oxygène et un manque de fer, altère le bon fonctionnement de tous les organes dans leur capacité.

Un manque de fer entraine des fatigues, de l’essoufflement, des douleurs musculaires, de moins bonne réponses immunitaires, un risque de prématurité pour le nourrisson, une fatigue plus importante après l'accouchement qui déprécie encore les réserves de fer de l'organisme...

Que manger pour combler le manque de Fer ?

L’absorption du fer de l'alimentation est corrélée avec la teneur en fer des aliments mais aussi et surtout avec sa biodisponibilité. La teneur en fer des aliments est très variable.

Le fer héminique : Présent exclusivement dans l’hémoglobine et la myoglobine des produits animaux, ce fer représente 40 à 50% du fer contenu dans les poissons et les viandes. Il possède une absorption d’environ 25% et est donc très absorbable par l’organisme.

Le fer non héminique :
Il est présent dans les végétaux, les produits laitiers et les œufs. Ce fer possède une très faible biodisponibilité, environ 4 à 5 %.

Certains aliments contiennent de bonnes quantités de fer. Ce dernier se trouve particulièrement représenté dans la viande, le boudin, le poisson, les crustacés...mais aussi dans les légumineuses et les céréales.

Quelques aliments d'origine animale très riches en fer : le boudin champion toute catégorie avec 29 mg de fer/100g, la viande rouge et notamment le bœuf qui est celle qui en contient le plus 3 mg en moyenne, les abats comme le foie, 10 mg/100 gr en moyenne,  les poissons, les crustacés...

Quelques aliments d'origine végétale : les légumes secs apportent de bonnes sources de fer, et les haricots rouges 8.2 mg/100gr (Cependant une fois cuits, la teneur en fer diminue),  les lentilles 3.3 mg/100 g, les noix 2,9 mg/100g...

La vitamine C est importante pour mieux fixer le fer. Des apports suffisants en fruits et légumes apporteront la vitamine C nécessaire.Le persil en apporte de manière naturelle en bonne quantité. Il viendra apporter une complémentation supplémentaire dans vos plats, ne l'oubliez pas !

Attention aux thé, comme le café qui limitent la bonne fixation du fer et sa bonne absorption. Préférez des infusions plus adaptées à la période de grossesse.

Dois je prendre une complémentation en Fer  ?

La plupart du temps, votre médecin après analyse vous conseillera du fer et de la vitamine B9 ou acide folique dont l’hémoglobine a besoin pour être fabriquée, afin de limiter le risque d'anémie. Cette supplémentation vous permettra d'atteindre plus facilement un bon dosage en fer pour préparer l'accouchement et éviter une forte anémie.  Cependant la tolérance des formes de fer sur le plan digestif (selles noires, constipation, maux de ventre...) est variable et plus ou moins bien accepté. Votre médecin ou pharmacien pourra dans ce cas vous proposer des formes plus facilement absorbées et tolérées.

LERECA propose FER LERECA qui contient du fer facilement absorbable et de bonne tolérance pour éviter les douleurs intestinales et "caca noirs" liés au fer,  couplé à de la vitamine B9, des probiotiques et d'autres actifs nécessaires à la bonne fixation, comme le persil.