Les frais de port sont offerts en France Métropolitaine à partir de 3 boites achetées. 


BLOG

Menopause : l'atrophie vaginale et ses conséquences comme la dyspareunie touchent 40% des femmes

Thème : Equilibre hormonal
Menopause : l'atrophie vaginale et ses conséquences comme la dyspareunie touchent 40% des femmes

La ménopause est une période inéluctable de la vie féminine. Elle correspond à la diminution, et l'arrêt de l'activité ovarienne. Elle est à l'origine de nombreux troubles comme les bouffées de chaleur, sueurs nocturnes...mais aussi d'atrophie vaginale. Il existe dans la pharmacopée des plantes, des extraits qui réduisent ces symptomes.

A quel âge les femmes sont elles concernées par la ménopause ?

L'âge moyen de la ménopause est généralement après 45 ans et autour de la cinquantaine. Cependant, des ménopauses plus précoces ne sont pas rares.

En France, 10 millions de femmes sont ménopausées.

La ménopause est l'arrêt de l'activité ovarienne qui est engendré par la réduction du nombre de follicules ovariens. Une femme dispose à la naissance dans chaque ovaire de 260 000 à 472 000 follicules. Ce capital diminue au fil du temps et n'est que de quelques centaines à la ménopause. Les règles s'arrêtent avec la baisse du taux d'oestrogènes et de progestérone entrainant des symptômes parfois invalidant pour les femmes.

Quels sont les symptômes les plus fréquents à la ménopause ?

- les bouffées de chaleur qui concernent 60 à 80 % des femmes,

- des troubles émotionnels,

- des problèmes de sommeil,

- une prise de poids avec une tendance à stocker de la graisse sur le ventre et le haute du corps,

-mais aussi des symptômes liés à une atrophie du vagin.

l'atrophie vaginale, c'est quoi ?

Avec la privation hormonale, le vagin se rétrécie tout comme celui de l'utérus et de la vessie. Ce syndrome d'atrophie vulvo vaginale induit des modifications de l'orifice vaginal, de l’urètre et de la vessie. Cette atrophie vaginale est constatée chez un tiers des femmes ménopausées et entraine des gênes fréquentes :

- incontinences urinaires ou envies impérieuses d'uriner,

- rapports sexuels douloureux (dyspareunie),

- infections urinaires à répétition,

- sécheresse intime...

Quelles solutions naturelles :

l'équilibre féminin pendant la période de ménopause doit intégrer une notion de globalité qui passe par la prise en charge des troubles émotionnels, climatériques, tissulaires et ostéo articulaires, mais aussi nutritionnelles. C'est pour cette raison que nous avons mis au point LERECA FEMINITE D. Une formule qui aide la femme en ménopause à conserver vitalité, et équilibre émotionnel.

La sauge contient des flavones, des antioxydants comme l'acide carnosique est est connue pour équilibrer le métabolisme hormonal féminin en agissant sur les sueurs nocturnes.

La vitamine D est essentielle à la minéralisation et aux fonctions musculaires, tissulaires et immunitaires. On retrouve également des plantes idéales pour le contexte émotionnel et l'équilibre pondéral.

Nourrir et hydrater :

Les conditions optimales pour la muqueuse vaginale sont liées à la présence d'une bonne hydratation de la matrice extracellulaire et de la qualité des fibres de collagène. C'est pour cette raison que la complémentation en LERECA OMEGA 7+6 favorise un meilleur métabolisme des muqueuses avec un apport de nutriments essentiels à l'hydratation physiologique. Avec un retour de l'hydratation, les muqueuses seront mieux vascularisées et donc moins fragiles.