Les frais de port sont offerts en France Métropolitaine à partir de 3 boites achetées. 


BLOG

En finir avec les cystites

Thème : Intestin
En finir avec les cystites

La cystite ou infection urinaire simple est fréquente et la plupart du temps sans gravité. Cependant, elle est particulièrement inconfortable et douloureuse.

Il s'agit d'une inflammation de la vessie liée à la présence, généralement d'E. Coli, un germe résidant de nos intestins. L'anatomie féminine,  favorise sa remontée par l’urètre dans la vessie. Les hommes sont bien moins fréquemment touchés que les femmes par ces troubles.  Elle dure généralement 3 à 4 jours. Le risque majeur de complication est la remontée des germes vers les reins avec un risque d'infection des reins ou pyélonéphrite. la plupart du temps la cystite cesse rapidement.

Signes évocateurs de la cystite :

Douleurs en urinant,

Envies fréquentes d'uriner de petites quantités, y compris la nuit.

Brulures urinaires,

Pesanteur sur la vessie,

Parfois du sang dans les urines...

Les traitements habituels :

Un ECBU et une antibiothérapie sont souvent proposés par le médecin. L'antibiothérapie  a cependant un  impact négatif sur la flore intestinale qui est souvent pauvre chez les femmes sujettes aux crises de cystites. C'est pour cette raison, que pour beaucoup et en l'absence de fièvre et en cas de terrains favorables aux cystites, une prise en charge naturelle pourra être suggérée.

Des conseils hygiéno-diététiques sont à associer.

Premier conseil  :

Éviter la constipation qui favorise les inflammations de la vessie et la prolifération intestinale de mauvaises bactéries. Une nourriture riche en fibres (fruits et légumes) et des apports de probiotiques adaptés BIOTIQUE peuvent limiter ces phénomènes. l'alimentation doit respecter un bon équilibre acide base.

Second conseil :

Boire beaucoup et notamment en période de chaleur où les cystites sont très fréquentes. L'eau va chasser les mauvaises bactéries de la vessie. Ce conseil est essentiel en cas de crise.

Troisième conseil :

Uriner après chaque rapport sexuel. Les jeunes femmes sont souvent sujettes aux infections urinaires après un rapport sexuel (ces derniers favorisant la remontée des germes intestinaux via l'urètre  vers la vessie).

Quatrième conseil :

Attention à ne pas trop "décaper" sa flore avec des toilettes intimes trop agressives. Choisir des savons d'hygiène intime adaptés et éviter les douches vaginales qui peuvent perturber la flore. Cela favorise les cystites chroniques.

cystites à répétition, les traitements naturels :

la phytothérapie et la nutrition apportent des solutions adéquates pour limiter les récidives et se préserver des infections urinaires récidivantes. La prise en charge de l'équilibre acide base est essentielle dans ces troubles. Le terrain acide est un facteur favorisant !

On choisira de purifier sa flore digestive avec une cure adaptée en cas d'inconforts digestifs et/ou d'infections urinaires à répétition. L'extrait de pépins de pamplemousse est un acteur intéressant dans cette démarche. Notre choix se portera sur le CITRUMAX dont la formule associe également la graine de courge à l'extrait de pépins de pamplemousse et au curcuma. 

la canneberge peut y être associer afin de limiter l'adhérence des germes sur la paroi de la vessie. De nombreuses spécialités existent en pharmacie. On peut aussi choisir de boire du jus de Cranberry que l'on trouve aisément dans le commerce. 

Des infusions viendront compléter favorablement l'hydratation et on choisira des plantes amies de la vessie : thym (il contient du thymol et le carvacrol qui limitent le développent des bactéries), romarin, pin aux propriétés antiseptiques, la guimauve  très adoucissante, plantes retrouvées dans LERECA confort respiratoire , ou encore boldo, chiendent, busserole...

Une formule adaptée  de probiotiques  sera proposée en relais afin de favoriser une bonne flore intestinale et un confort digestif. Dans ce cadre notre choix :  SYMFLORUS . Son action positive sur l'équilibre acide base et son apport de probiotiques seront adéquats.

Certains terrains sont davantage favorables aux infections urinaires : c'est le cas de la ménopause (et ses changements de flore), du diabète,  des jeunes femmes, des personnes très constipées...Une vigilance toute particulière sur les conseils ci dessus est à souligner.

Attention aux boissons qui irritent la vessie comme le café et au plats trop épicés ! Les apports de sucres rapides sont à limiter car ils favorisent la prolifération des bactéries agressives.

Dans tous les cas, il est important de prendre conseil auprès de son professionnel de santé.