LES FRAIS DE PORT OFFERTS A PARTIR DE 3 BOITES DANS LE PANIER !
Tel : 01 48 69 18 43 Contact Menu
Le spécialiste de l'équilibre acide base
Mon panier 0 article(s)
Tous les produits de A à Z >
26 juillet 2023 | LERECA VALERIE

INFECTIONS URINAIRES LES FEMMES EN SONT SOUVENT VICTIMES

Thème : Infections à champignons ou levures Lereca

INFECTIONS URINAIRES LES FEMMES EN SONT SOUVENT VICTIMES

Infections urinaires des femmes, C'est quoi et comment éviter les récidives ?

La période estivale, plus chaude, plus favorable aux activités sportives et aux changements de rythmes et d’habitudes de vie, est propice à une recrudescence de cystites  ou infections urinaires chez la femme.

 Quels sont les signes d'une infection urinaire ?

 Irritations, brûlures, démangeaisons, rougeurs, douleurs lors de rapports sexuels… Pas toujours simple de savoir si l’on souffre d’une infection vaginale, d'une mycose ou d’une infection urinaire !....

Petit focus pour reconnaitre si je souffre d'une infection urinaire (cystite) ou une infection vaginale telle qu'une mycose :

L’infection vaginale dont fait partie la mycose et l’infection des voies urinaires(cystite) sont deux affections intimes courantes chez les femmes. Cependant, elles n'ont pas la même origine et la prise en charge est différente. Dans les deux cas,  il est bon de consulter son médecin ou son pharmacien,  pour un traitement adapté.

Infection urinaire :

Dans le cas de l’infection urinaire, j'ai une sensation de brûlure en urinant, des envies fréquentes d'uriner, la vessie me semble lourde, je ne fais que quelques gouttes en urinant, mes urines peuvent être troubles... En cas d'aggravation, du sang peut apparaitre dans les urines avec de la fièvre.  Si le germe touche les reins on parle de pyélonéphrite . Dans ce cas la consultation rapide chez le médecin s'impose. 

L’infection urinaire est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes dans la mesure où elles ont un urètre plus court. (Environ 60 % des femmes ont au moins une cystite au cours de leur vie). Cette infection est une inflammation aiguë de la vessie causée par une bactérie, généralement Escherichia Coli, présente dans le côlon. Les Cystites sont en partie dues à la prolifération de ce germe E. Coli, dans la vessie.

L’infection vaginale la plus fréquente chez les femmes est la candidose ou mycose vaginale. Une mycose vaginale a toujours pour origine une mycose digestive. Le germe responsable est un champignon, Candida Albicans la plupart du temps. Elle est caractérisée des démangeaisons extrêmes dans et autour du vagin. Elle peut chez certaines femmes devenir chronique et récidiver régulièrement. 

Les autres symptômes les plus fréquents des mycoses sont  : irritation, rougeur et gonflement de la vulve, sensation de brûlures pendant les rapports sexuels ou lors de la miction, pertes vaginales aqueuses, épaisses, blanches et/ou nauséabondes.

 

Infections et mycoses sont favorisées  en cas de terrains déséquilibrés dus à :

  •  Des conditions locales d’hygiène modifiées et parfois inférieures sur nos lieux de vacances (camping, randonnées, voilier, refuge…)
  •  Le port de vêtements inhabituels (maillots de bain qu’on laisse sécher sur soi ou pantalon/short trop serré en pleine chaleur…)
  •   Les découvertes sexuelles : défloration (« cystite de lune de miel »), nouveaux partenaires ou nouvelles positions (qui favorisent la remontée urétrale des germes)
  • D’autres facteurs s’associent à l’arrivée intra vésicale de germes :
  •  La stagnation des urines lors des retenues fréquentes et prolongées (difficultés de trouver des toilettes, déshydratations ou transpiration, espaçant les besoins de vidanges vésicale).
  •  Le changement d'alimentation qui peut acidifier l'organisme. Une modification de pH est favorable à ces infections.
  •  Une   diminution des défenses immunitaires avec un déséquilibre acido-basique sans doute lié à la fatigue d’une année de travail intense,
  • Des troubles digestifs, (constipation chronique...)
  • Un déséquilibre acido-basique...

La saison d’été est aussi ouverte à des mycoses cutanées dont les localisations les plus habituelles de ces candidoses cutanées sont les plis sous-mammaires, la région génitale et les ongles. Avec la chaleur, l’humidité due à la transpiration ou d’un maillot de bains mouillé gardé sur soi peuvent favoriser la multiplication des Candidas qui arrivent avec la macération.

 Nos conseils :

  • Avec la chaleur, pensez à bien vous hydrater.
  • Uriner après chaque rapport.
  • Ne pas se retenir d'aller aux toilettes.
  • Attention à la constipation qui favorisent ces  infections.

Traitements habituels : les cystites sont généralement traitées par antibiothérapies. En cas de récidives, et à titre préventif certains compléments alimentaires comme l'extrait de pépins de pamplemousse, les huiles essentielles peuvent être associés.

Notre choix EPP CAMU CAMU et/ou CITRUMAX (2 formules adaptées sur les germes en présence)

EXTRAIT DE PEPINS DE PAMPLEMOUSSE

 

 MYCOSE INFECTIONS URINAIRE

En revanche, le traitement des mycoses se fait avec des antifongiques sous forme de crème ou d’ovules.

Des probiotiques adaptés diminuent les risques de récidives. Une prise en charge de l’acidité est importante, car les modifications de pH accentuent les récidives. Notre choix? UN PROBIOTIQUE qui agit sur le pH tel que SYMFLORUS

probiotiques pH axe cerveau intestin

 

Conseils hygiéno diététiques :

 

Utiliser un savon à pH adapté (demandez conseil à votre pharmacien).

Alimentation en équilibre acido basique (voir Pral des aliments)

Découvrez nos recettes santé

En savoir plus sur
l'indice PRAL
Découvrez nos points de vente / pharmacies partenaires