Les frais de port sont offerts en France Métropolitaine à partir de 3 boites achetées. 


BLOG

Les besoins spécifiques de l'enfant pour la rentrée

Thème : Enfants
Les besoins spécifiques de l'enfant pour la rentrée

La croissance et le développement de l’enfant nécessitent des besoins nutritionnels spécifiques. La période de rentrée des classes est une étape importante de l’année pendant laquelle, les plus petits doivent s’adapter à un nouveau rythme après l’été. De plus, l’automne est une saison où les attaques virales sont plus fréquentes (gastro entérites, rhumes…). Un programme adapté sur le plan micronutritionnel prend donc tout son sens pour aider les enfants à faire face à la nouvelle année scolaire qui débute.

Vous pourrez retrouver dans certains compléments alimentaires dédiés aux enfants STIVAMINE ENFANTS , des actifs naturels bénéfiques pour l’immunité et la croissance comme le Zinc, la vitamine C, le groupe des vitamines B et la précieuse vitamine D…  

Le Zinc : Le Zinc intervient dans l’activité de plus de 200 enzymes. Son rôle physiologique majeur se situe dans les étapes de la synthèse protéique. Il est également impliqué dans le métabolisme des acides gras et dans la synthèse des prostaglandines. Il stabilise la structure de certaines hormones comme l’insuline, la gustine, la thymuline (intervenant sur l’immunité). Chez l’enfant la carence en Zinc entraîne un ralentissement de la croissance staturopondérale associée chez l’adolescent à un retard du développement pubertaire. Son impact sur le statut immunitaire n’est pas à négliger. Pendant la première année, les apports conseillés sont de 5 mg/jour, puis, de 1 à 3 ans de 6 mg/jour, de 4 à 6 ans de 7 mg/jour, de 7 à 9 ans de 9mg/jour, de 10 à 14 ans de 14 mg/jour.

Le groupe des Vitamines B : Indispensables aux métabolismes :  énergétique, glucidique, tissulaire,  mais aussi au bon fonctionnement du système nerveux                        

       La vitamine D : Son rôle est primordial dans l’absorption intestinale du calcium et de la minéralisation du squelette. La vitamine D, participe aussi à l’immunité.  Il persiste en France, dans                      certaines régions des cas de rachitisme et un nombre important d’enfants ayant en fin d’hiver un taux vitamine D faible. Une complémentation de 10 à 20 µg/j est conseillée chez les enfants de 18         mois à 5 ans pendant la période hivernale (Comité de nutrition 1993). Récemment, une enquête a démontré qu’en région parisienne, 24 % des enfants de 12 à 14 ans présentaient des taux faibles         de vitamine D (inférieur à 6 ng/l) en fin d’hiver. De plus l’alimentation en France apporte peu de vitamine D. Il est conseillé d’effectuer un apport en vitamine D pendant l’automne et  l’hiver chez les         enfants peu exposés au soleil.

Probiotiques : Il est maintenant bien établi que la microflore intestinale joue un rôle essentiel sur le développement des réponses immunitaires spécifiques et non spécifiques. L’intestin est le premier organe lymphoïde avec 60% des cellules immunitaires. La microflore intestinale agit de plusieurs façons sur l’immunité :

  • Elle stimule la maturation du système immunitaire de l’enfant. Le système à IgA se développe sur une période de deux ans. Il a été montré une action immunomodulatrice des bactéries lactiques.
  • Elle module des réponses IgA en fonction des bactéries présentes dans la flore dominante.
  • Elle participe à l’élaboration des mécanismes régulant la tolérance aux protéines alimentaires et aux bactéries intestinales.
  • Elle a une action sur l’immunité en stimulant la phagocytose et la synthèse des cytokines.

De nombreux travaux en double aveugle montrent l’efficacité clinique des probiotiques dans les diarrhées aiguës, notamment à Rotavirus et dans la stimulation immunitaire. Ceci rend indispensable l’utilisation de probiotiques dans à cette période de rentrée ! BIOTIQUE LERECA.