Les frais de port sont offerts en France Métropolitaine à partir de 3 boites achetées. 


BLOG

Mon enfant a des douleurs de croissance

Thème : Enfants
Mon enfant a des douleurs de croissance

Beaucoup de jeunes enfants  subissent  des douleurs de croissance car elles concernent environ 1 enfant sur 5 et apparaissent souvent le soir où la nuit gênant la bonne récupération. Elles disparaissent en général spontanément et peuvent réapparaitre à l'adolescence.

Les enfants se plaignent généralement de douleurs articulaires et musculaires dans les jambes et surtout lorsqu'ils sont au repos. On les appelle communément douleur de croissance. 

Leur origine est mal connue mais les douleurs de croissance sont probablement liées à la croissance du squelette ou a une fatigue musculaire. L'équilibre acido basique est un pilier important pour la bonne minéralisation et les apports minéraux en calcium, magnésium et vitamine D sont importants pendant la croissance. En cas d'acidité de l'organisme, le capital en calcium et magnésium est diminué. les muscles et les articulations peuvent être douloureuses. L'alimentation des plus jeunes doit apporter une quantité suffisante de fruits et légumes pour maintenir un bon équilibre acido basique.

La croissance nécessite des apports en minéraux et vitamines spécifiques comme :

Le Zinc : Le Zinc intervient dans l’activité de plus de 200 enzymes. Son rôle physiologique majeur se situe dans les étapes de la synthèse protéique. Il active la structure de certaines hormones comme l’insuline, la gustine, la thymuline (intervenant sur l’immunité). Chez l’enfant la carence en Zinc entraîne un ralentissement de la croissance associée chez l’adolescent à un retard du développement pubertaire. Son impact sur le statut immunitaire n’est pas à négliger. Pendant la première année, les apports conseillés sont de 5 mg/jour, puis, de 1 à 3 ans de 6 mg/jour, de 4 à 6 ans de 7 mg/jour, de 7 à 9 ans de 9mg/jour, de 10 à 14 ans de 14 mg/jour. le zinc participe à un bon équilibre acido basique

Le groupe des Vitamines B : Indispensables aux métabolismes :  énergétique, glucidique, tissulaire,  mais aussi au bon fonctionnement du système nerveux                        

       La vitamine D : Son rôle est primordial dans l’absorption intestinale du calcium et de la minéralisation du squelette. La vitamine D, participe aussi à l’immunité.  Il persiste en France, dans                  certaines régions des cas de rachitisme et un nombre important d’enfants ayant en fin d’hiver un taux vitamine D faible. Une complémentation de 10 à 20 µg/j est conseillée chez les enfants de 18 mois à 5 ans pendant la période hivernale (Comité de nutrition 1993). Récemment, une enquête a démontré qu’en région parisienne, 24 % des enfants de 12 à 14 ans présentaient des taux faibles de vitamine D (inférieur à 6 ng/l) en fin d’hiver. De plus l’alimentation en France apporte peu de vitamine D. Il est conseillé d’effectuer un apport en vitamine D pendant l’automne et  l’hiver chez les enfants peu exposés au soleil.

Retrouvez des apports adaptés aux enfants STIVAMINE ENFANTS