Les frais de port sont offerts en France Métropolitaine à partir de 3 boites achetées. 


BLOG

Enfant hyperactif et TDAH et si c'était un manque de fer

Thème : Carences
Enfant hyperactif  et TDAH et si c'était un manque de fer

L'anémie et le manque de fer :

Il s'agit d'une carence à écarter en cas d'hyperactivité chez l'enfant. Le déficit en fer peut être à l’origine de fatigue, pâleur, atteinte et fragilité des phanères, tachycardie, fragilité immunitaire mais aussi de dérèglement du système dopaminergique. Ce système intervient sur la concentration, la mémoire, le mouvement.  Ce dérèglement pourrait notamment être à l’origine de certaines hyperactivités de l’enfant.On retrouve certaines hyperactivités dans les TDAH  (troubles de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité). On estime, à environ 5% les enfants atteints par un TDAH

La carence en fer chez l'enfant

La carence en fer atteint 20 à 30% des enfants au cours des trois premières années de vie et est très marquée dans certaines populations à risque (antécédent de prématurité, retard de croissance intra-utérin, gémellité, intervalle entre deux grossesses inférieur à 2 ans). Les besoins de l’enfant au cours de la première année sont très importants. L’enfant triple son poids au cours de la première année et double son fer corporel. Les besoins en fer sont considérables chez le jeune enfant : à un an, exprimé en kg de poids corporel, les besoins de l’enfant sont 8 à 10 fois supérieurs à ceux d’un adulte de sexe masculin.

Le fer d’origine maternelle, est stocké chez le fœtus pendant le troisième trimestre de grossesse. Le prématuré présente donc un risque fréquent de carence en fer. La carence en fer provoque des troubles du comportement et une moindre résistance aux infections. Co-facteur de plusieurs enzymes intervenant dans le métabolisme des neuro-médiateurs dopaminergiques
et sérotoninergiques, plusieurs études rappellent une implication possible de la carence en fer sur les performances cognitives des enfants, mais aussi chez l'enfant hyperactif. 

Apports journaliers :

Les apports journaliers conseillés en fer sont de 6 à 10 mg de 0 à 1 ans, de 7 mg de 1 à 10 ans et de 10 à 16 mg pendant l’adolescence. Une enquête sur la consommation alimentaire réalisée en 1997, montre un apport trop faible en fer et inférieur aux recommandations chez les enfants.

Effectuer un bilan :

En cas de doute, demandez l'avis de votre médecin afin de vérifier le statut en fer par un bilan biologique. Ce  dernier s'évalue facilement par prise de sang.

Eviter les selles noires, les troubles digestifs :

Certaines formes de fer sont à l'origine de troubles digestifs comme des selles noires, des maux de ventre...Lereca, propose une forme de fer facilement assimilable et enrichie en probiotiques pour aider son assimilation par l'intestin. Elle convient particulièrement aux personnes souffrant de troubles digestifs. FER LERECA